Ouest terne

- par Hugues ROLLAND. habiter la métropole

Vivant et travaillant entre Ajaccio et un village à une heure au sud; depuis bientôt 17 ans en Corse, sur cette île très peu peuplée, il m’est permis de dire qu’il s’agit pourtant déjà d’un espace péri-rurbain, mis au parfum de la suburbia quasi mondialisée. Animée et traversée par nos vies archipels (c.f. La Société d’Archipel Jean Viard, aux Editions de l’Aube 1994).

Lire la suite

Comment nos médecins des villes soignent-ils le territoire ?

Une vraie médecine se devrait d’être préventive. Dans les temps les plus anciens de la Chine, le médecin était payé pour maintenir ses patients en bonne santé. Connaissant ses patients, il leur prodiguait des soins avant que la maladie n’apparaisse. S’ils tombaient malades, le médecin devait les soigner gratuitement, puisque qu’il n’avait pas bien fait son travail.
Par contre, celui dont les clients n’étaient jamais malades gagnait rapidement une grande renommée : il connaissait les secrets de la santé.

Lire la suite

Les métropoles, pivot d’une bonne synthèse territoriale

- par Frédéric Lenne. habiter la métropole

L’(apparente) absence d’une vision prospective d’ensemble pour mener la réforme territoriale en cours paraît invraisemblable. Comment comprendre, en effet, qu’une telle accumulation de projets de changements aux conséquences notables (suppressions, fusions, créations, …) n’ait pas fait l’objet d’un plan concerté, fruit d’une vision politique affirmée ?

Lire la suite

Vertige des réformes

Simplifier, raser, renouveler ? Elle est née la loi ALUR ou plutôt la loi pour « l’accès au logement et un urbanisme renouvelé » de la divine ministre Cécile Duflot par un beau jour du 20 février 2014, c’était la Sainte Aimée : tout un programme pour conjurer les ombres des réformes urbaines voulant tout simplifier, tout raser ou tout renouveler.

Lire la suite

Horizons pour l’architecture

- par Jean-Luc Guedj. habiter la métropole

Jardins, paysages, territoires *

Potagers partagés, ruches sur des toits, fermes en ville ou verticales, l’urbain semble à la recherche d’un nouvel Eden. La ville du 21° siècle voudrait ainsi absoudre son individualisme minéral et ses pollutions dans un végétal rédempteur. Suspendu, accroché, ou planté en jardinières et si poétique soit-il, le «vert» ne saurait constituer seul un projet de société sans projet urbain et politique volontaire. Parcours urbains bucoliques, coulées vertes, parcs habités, sont des initiatives qui confirment la nécessaire aération de la ville, et un renouveau de l’envie de travailler la terre.

Lire la suite

Comment améliorer la qualité (d’exécution) des projets ?

Vite, pas cher et sans reproche !

Difficile équation pour les architectes, ingénieurs et entreprises du bâtiment. Et pourtant, c’est le quotidien pour tous ces acteurs qui souhaitent mettre leur compétence et leur professionnalisme au service du cadre bâti. La demande est forcément légitime : les besoins sont là, le service doit être assuré rapidement, et les finances sont limitées.

Lire la suite

Arrogants et mendiants

- par Eric Wirth, architecte, Président du Conseil régional de l’Ordre des architectes d’Aquitaine. habitat : mutations et innovations ?

Pour introduire ma contribution, je souhaite citer « le mot du dimanche » extrait du blog L’abeille et l’architecte, qu’on doit à un architecte hollandais, Kamiel Klaasse.  » Aussi loin que je fasse remonter ma propre expérience, je me rends compte que l’architecte est décidément sans pouvoir. Parce que nous jouons avec l’argent des autres, nous n’avons aucune autorité. [...] Depuis le début des années 1990, le marché dirige la manœuvre et il ne nous reste donc plus que la séduction. Ceci nous place dans la situation très inconfortable de la dépendance. L’architecte marie l’arrogance à l’impuissance ; nous sommes des mendiants et des vantards.  »

Lire la suite

Les CAUE, des professionnels entre pédagogie et pragmatisme

- par Sylvaine Glaizol. habiter la métropole

Les CAUE constituent un réseau de professionnels principalement issus des disciplines croisées de l’architecture, du paysage et de l’urbanisme[1] . La particularité des CAUE est d’intégrer une dimension culturelle et pédagogique dans leurs missions, qu’il s’agisse du conseil aux collectivités dans leur démarche de projet oude l’assistance architecturale, de la formation des professionnels ou des élus, de la sensibilisation de publics divers dont les scolaires. Dans leur exercice du conseil aux collectivités locales,ils se confrontent à une très grande diversité d’échelles et de contextes, de l’urbain constitué au petit village, en passant par les bourgs structurants, les périphéries étendues des villes-centres.

Lire la suite

Brève d’aoûtien

C’est le temps des vacances pour certains, c’est le temps du travail pour d’autres, mais c’est aussi le temps de la mort pour des architectes broyés par un système inique. Vivre les temps des autres, pour un avocat de l’architecture et de l’urbain, est à la fois déprimant et exaltant.

Lire la suite

Conserver les Tours Gabarre à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe

- par Michèle Robin-Clerc. habiter la métropole

Il y a quelques années un représentant de la Société d’HLM qui gère l’ensemble des Tours Gabarre a subi une agression. Aussitôt on s’est inquiété de cette situation et la Sikoa qui avait presque engagé une étude de renforcement de ces trois bâtiments a décidé soudain de mettre en place une procédure de démolition. Ainsi les locataires sont peu à peu relogés ailleurs et leurs logements laissés vacants « désactivés » c’est-à-dire qu’ils voient leur porte d’entrée condamnée.

Lire la suite